Ces cartes « (dé)Tournai » à déplier dévoilent différentes facettes de la ville, son patrimoine, son histoire, sa gastronomie et autres, sous un angle ludique et décalé. L’imaginaire côtoie le réel dans une petite histoire courte, illustrée… et en relief! On y apprend, par exemple, le « fin fond de l’histoire » de l'inclinaison de la tour Brunin, l'origine des «ballons de Tournai», comment Favot est devenu le torréfacteur attitré de la ville, etc.
La collection « (dé)Tournai » se compose de 4 cartes postales individuelles (€ 5,95/pce) ou conditionnées en coffret (€ 22). Elles sont disponibles, avec les marque-pages assortis (€ 2,50), dans toutes les «bonnes librairies» ainsi qu'à l'Office de Tourisme de Tournai.
Ce projet s'inscrit dans le cadre de la prochaine expo d'aquarelles et dessins de Fred Dedeycker qui débutera courant septembre 2021 au MUFIM de Tournai (Dates précises à venir).​​​​​​​ Plus d'infos presse sur la future exposition et le projet « (dé)Tournai ».
Sale tour pour la Cathédrale !
La tour Nord ou « tour Brunin » doit son nom à un détenu enfermé dans celle-ci au XVe siècle. Condamné à dorer les trèfles, coq et gordon des clochers, il couvre sa tour plus qu'il n'en faut au point de la faire pencher... et de lui permettre de se faire la malle !
Les cartes sont proposées à la pièce (5,95 euros) ou conditionnées en boîtes proposant les 4 exemplaires (22 euros).
Il y a ballon et ballon...
A l’origine, le nom « ballon » est donné au mélange des 3 terres servant à la fabrication des faïences de Tournai. Dès 1838, c’est un bonbon destiné à adoucir la gorge des mineurs. Ironie du sort, son transport sur l’Escaut est désormais remplacé par du charbon...
Quand Childéric fait le B(u)zzzz...
Les travaux incessants de la ville de Tournai dérangent le roi Childéric. Celui-ci, à force de se retourner dans sa tombe, finit par réveiller l’essaim d’abeilles dorées à ses côtés. Piqué au vif, il erre encore et toujours sous les voûtes de pierre bleue...
Favot fort de café!
En 1750, les bas quartiers de Tournai sont inexplicablement envahis par des averses de grains de café. La maison Favot vient à bout du déblaiement des ruelles et devient le torréfacteur attitré de la ville.
Ci-dessus, le processus de conception d'une carte à déplier. Cela commence par un premier crayonné où idées, visuels et textes sont "jetés" dans un carnet. Une maquette en crayonné noir et blanc est mise en forme en 3D afin de tester le rendu du popup. La 3e phase est un avant-projet couleur également en 3D avant sa mise au net à l'aquarelle. Cette vidéo est le making-of d'une partie de l'illustration finale de la carte «Il y a ballon et ballon...».
Chaque carte est également déclinée en marque-page ludique. Une fois inséré dans le livre, ce support laisse apparaître ou les 5 tours de la cathédrale, ou une façade de type Louis XIV, ...

D'autres projets de Fred...

Retour au début